Marie-Claude Bourgeois-Daigneault

Chercheuse
CRCHUM - axe Cancer

Dre Marie-Claude Bourgeois-Daigneault a effectué son doctorat en immunologie moléculaire de 2008 à 2012 sous la supervision du Dr Jacques Thibodeau à l'Université de Montréal. Dans le cadre de sa bourse postdoctorale (2013-2018), elle s'est jointe à l'équipe du Dr John Bell à Ottawa pour étudier les virus oncolytiques (virus qui tuent les cellules cancéreuses). Ses recherches portaient sur la facette immunitaire de la virothérapie oncolytique ainsi que sur la conception de vaccins anticancéreux. Au cours de ces cinq années, elle a contribué à quatorze publications différentes dans des revues à haut facteur d'impact. Ces études ont notamment permis d'améliorer considérablement l'efficacité des traitements à base de virus oncolytiques dans les modèles précliniques de cancer. Elle a mis au point de nouveaux virus, identifié des combinaisons synergiques de médicament-virus et développé des modèles chirurgicaux qui récapitulent le paradigme de traitement des patientes atteintes du cancer du sein. Elle a reçu une prestigieuse bourse postdoctorale des IRSC, a remporté plusieurs prix et a été sélectionnée comme l'une des quatre jeunes scientifiques les plus prometteuses par les Instituts de recherche en cancer de l'Ontario pour cette phase de sa formation. La Dre Bourgeois-Daigneault s'est jointe au Centre de recherche du CHUM en juillet 2018 à titre de chercheur régulier dans l'axe de recherche sur le cancer. Son laboratoire compte actuellement quatre étudiants diplômés talentueux qui travaillent sur différentes facettes de la virothérapie oncolytique.


Dr Marie-Claude Bourgeois-Daigneault worked on her PhD in molecular immunology from 2008 to 2012 under the supervision of Dr. Jacques Thibodeau at the Université de Montréal. For her postdoctoral fellowship (2013-2018), she joined the team of Dr. John Bell in Ottawa to study oncolytic viruses (viruses that kill cancer cells). Her work focused on the immune facet of oncolytic virotherapy as well as the design of anti-cancer vaccines. During these five years, she contributed to fourteen different publications in high impact factor journals. Notably, these studies all led to drastic improvements in the efficacy of oncolytic virus treatments in pre-clinical models of cancer. She engineered novel viruses, identified synergistic drug-virus combinations and developed surgical models that recapitulate the treatment paradigm of breast cancer patients. She received a prestigious CIHR postdoctoral fellowship, won multiple awards and was selected as one of the four most promising young scientists by the Ontario Institutes for Cancer Research for this phase of her training. Dr. Bourgeois-Daigneault has joined the CHUM Research Centre in July 2018 as a principal scientist in the cancer research theme. Her lab currently includes four talented graduate students, who are working on different facets of oncolytic virotherapy.